des petites phrases courtes

Des petites phrases courtes // création janvier 2022

d’après « Des phrases courtes ma chérie » de Pierrette Fleutiaux / adaptation, mise en scène et jeu Céline Agniel / écriture chorégraphique et jeu Odile Azagury / scénographie Philippe Quillet / lumière et régie Marie-Edith Leyssene / regard extérieur Julie Coutant

Sommes-nous devenus incapable de penser ce que devrait être le soin apporté à la fin de nos vies ? 

Aller rendre visite à sa mère, et se retrouver sous un film invisible, dans un espace-temps hors du monde. Avec Des phrases courtes, ma chérie, Pierrette Fleutiaux nous convie avec autant de délicatesse que de rudesse à suivre cette relation mère-fille traversée par la question de la vieillesse et l’apprentissage de la séparation. Son récit est bouleversant de pudeur et de sincérité.

D’abord imaginé comme une lecture dansée, notre envie aujourd’hui est de créer un spectacle pour le plateau en développant notre recherche autour de l’articulation du récit et du chorégraphique. 

En résidence de création : en novembre 2021 à La Canopée à Ruffec // à l’Atelier Anna Weill en octobre et en décembre 2021 // au TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers en janvier 2022.

PRODUCTION : compagnie têteÀcorps 
COPRODUCTION : La Canopée scènes des écritures et du spectacle vivant à Ruffec, TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers – la compagnie Les Clandestins – Atelier Anna Weill, avec le soutien de la DRAC Nouvelle Aquitaine et de l’OARA.

Diffusion de la lecture-dansée :

  • 25 février, 18 et 19 novembre 2017 à l’Atelier Anna Weill à Poitiers
  • 8 décembre 2018 à L’Horizon à la Rochelle
  • 24 octobre 2019 à la Maison des Etudiants à l’Université de Poitiers dans le cadre du Colloque Internationale du Laboratoire FoReLLIS « La petite phrase ». 
  • 23 novembre 2019 à La grange aux Loups à Chauvigny
  • 20 février 2020 à la Maison des 3 Quartiers à Poitiers
  • 21 mai 2021 Lycée Aliénor d’Aquitaine à Poitiers

Ma mère : une énigme fichée au cœur de ma vie. Ma mère mon socle et ma plus grande confusion.

Pierrette Fleutiaux